Tarifs et aides de l’état 

Intéressé(e) par une BOOSTHEAT.20 ? On vous dit tout.

Cas pratique

PRENONS UN CAS PRATIQUE :

Philippe et sa femme Françoise habitent dans la proche banlieue lyonnaise. Leur maison, construite en 1965, est équipée d’une vieille chaudière gaz naturel qui a maintenant 15 ans. Leur facture de gaz mensuelle s’élève à 160 € par mois.
Ils optent pour la chaudière BOOSTHEAT.20 labellisée THPE. Ils bénéficient alors du Crédit d’Impôt Transition Énergétique (CITE) ainsi que des Certificats d’Economie d’Energie (CEE). Compte tenu de leurs revenus confortables, ils ne bénéficient pas des aides de l’ANAH qui peuvent s’élever jusqu’à 4 000 € pour l’achat d’une BOOSTHEAT.

Françoise et Philippe décident de conserver leurs économies et de souscrire à un éco Prêt à taux 0% pour financer leur BOOSTHEAT.20 sans apport sur une durée de 15 ans.

Leur mensualité s’élèvera à 72,05 € et leur facture de gaz sera réduite de 83 €.
Oui, vous avez bien lu : La chaudière BOOSTHEAT se finance avec les économies qu’elle génère.

Cerise sur le gâteau ! Avec cette nouvelle installation, l’étiquette énergétique de leur maison passe de D à B.
Sa maison, estimée à 400 000 € sera valorisée à hauteur de 6 % soit 424 000 €.

BOOSTHEAT.20 EST ÉLIGIBLE AUX AIDES DE L’ETAT

Crédit d’impôt

Réduction d’impôt forfaitaire de 2 000€ pour les déciles 5 à 8

CITE

Prime coup de pouce

Déduit par BOOSTHEAT à l’achat
Entre 3 030 € et 4 860 €*

CEE

Aide anti-précarité énergétique

Forfait de 4 000 € à 3 000 € pris en charge par l’ANAH**

Habiter mieux

*4 860 € pour les revenus modestes et 3 030 € pour les revenus non modestes  pour tout remplacement d’une chaudière non condensation

**4 000 € pour les revenus très modestes et 3 000 € pour les revenus  modestes 

TARIFS ET MENSUALITÉS

UN INVESTISSEMENT ACCESSIBLE ET RATIONNEL

Eco PTZ

Financez votre BOOSTHEAT.20 avec l’Eco PTZ
accessible pour tout logement de plus de 2 ans

Valorisation

Augmentez la valeur verte de votre maison :
une valorisation de 6 à 14 % de votre bien immobilier selon l’étude des Notaires de France