La chaudière basse température

BOOSTHEAT est à la fois une chaudière à condensation et une chaudière basse température

Estimez vos économies
chaudière économe

Vous devez remplacer votre chaudière ? Vous souhaitez changer votre système de chauffage ? Afin de faire votre choix et avant de commencer des travaux éventuels, faites le point sur vos besoins et les solutions disponibles sur le marché.

Une chaudière basse température assure un meilleur rendement que les chaudières classiques en réduisant la température de l’eau. C’est une solution moins onéreuse à l’achat que la chaudière à condensation, mais aussi bien moins performante.

La chaudière BOOSTHEAT qui est à la fois une chaudière à condensation et par définition une chaudière basse température , va encore plus loin dans l’innovation puisqu’elle utilise également le gaz pour faire fonctionner un circuit primaire de pompe à chaleur.

Estimez vos économies

Pourquoi opter pour un chauffage plus écologique ?

 

Un chauffage écologique offre de nombreux avantages tant pour la planète que pour votre porte-monnaie. Après vous être assuré de l’isolation de votre logement, choisissez un système de chauffage respectueux de l’environnement et plus économique.

Il existe différents modèles de chauffages écologiques, à vous de voir celui qui correspond à vos besoins. Privilégiez un chauffage dont les technologies vous permettront de réduire votre production de gaz à effet de serre ainsi que votre consommation.

chauffage respectueux de l'environnement

Se chauffer à basse température ?

 

La chaudière basse température se base sur un fonctionnement relativement simple qui permet de réaliser des économies d’énergie. En réduisant la température de l’eau qui circule dans votre système de chauffage vous pourrez augmenter le rendement de votre installation tout en gardant un certain confort.

 

Comment ça marche ?

 

Les chaudières basses températures sont conçues pour limiter la température maximale de l’eau en circulation dans le système de chauffage afin de rejeter des fumées à température plus basse, en veillant à ce qu’il n’y ait pas de risque de condensation. Elles nécessitent moins de combustibles tout en assurant un confort de chauffe optimal.

Comme une chaudière à gaz classique, l’eau est chauffée et ensuite diffusée dans les tuyaux pour alimenter le système de chauffage et d’Eau Chaude Sanitaire (ECS).  Alors que pour une chaudière classique l’eau circule à 90° dans le système de chauffage, dans le cas d’une chaudière basse température l’eau est chauffée à 50°. Les chaudières classiques fonctionnant à une température d’eau interne très élevée, elles rejettent des fumées issues de la combustion à haute température, ce qui engendre un gaspillage d’énergie et une augmentation de votre facture.

En réduisant la température de l’eau, le confort et la qualité de chauffage restent inchangés et vous profitez d’un meilleur rendement. Presque toute l’énergie consommée est transformée en chaleur. Le combustible peut varier en fonction du modèle : gaz, fioul ou encore biomasse (bois). Certains modèles fonctionnent aussi à l’électricité. En fonction de votre logement, appartement ou maison, ou de la puissance nécessaire, vous pouvez opter pour une chaudière au sol ou murale.

Il est conseillé de raccorder votre chaudière basse température à des radiateurs à chaleur douce comme un plancher chauffant, ou encore un brûleur relié à un système de régulation connecté à la température extérieure pour profiter pleinement des économies d’énergie.

 

Les avantages

 

Le principal avantage de l’utilisation d’une telle technologie repose sur son rendement. Par rapport à une chaudière classique, le rendement d’une chaudière basse température atteint voire dépasse les 90%. Pour 1 kWh d’énergie, le dispositif rend 0.9 kWh de chaleur.

Le second avantage de la chaudière basse température réside dans sa facilité de raccordement :

  • Elle n’a pas besoin d’être raccordée au réseau d’eau usées puisqu’elle n’utilise pas la condensation des fumées pour récupérer de l’énergie.
  • L’évacuation des fumées peut directement être connectée à un conduit de VMC, à l’inverse de la chaudière à condensation qui doit faire l’objet d’un raccordement spécifique dit de « ventouse ».

Le choix d’une chaudière basse température peut donc être particulièrement judicieux si vous ne pouvez ou ne voulez pas entreprendre de trop coûteux travaux de raccordement qui seraient nécessaires à l’utilisation d’une chaudière à condensation.

Ce type d’installation vous assurera une meilleure maîtrise de votre consommation ainsi qu’une réduction conséquente de vos émissions de gaz à effet de serre rejetés, comparé à votre ancienne chaudière. Vous devrez simplement continuer à réaliser un entretien annuel.

 

Les aides à l’installation

 

Les chaudières basse température ne sont malheureusement plus éligibles aux aides de l’état, car le rendement maximal de cette technologie ne permet pas d’atteindre les niveaux obligatoires à l’obtention du label THPE.

Si vous souhaitez pouvoir bénéficier d’aides pour la réalisation de vos travaux, il faudra plutôt envisager de vous tourner vers la chaudière à condensation qui est aujourd’hui la technologie standard du marché, et qui vous permettra d’obtenir une efficacité énergétique encore plus performante.

chaudière basse température

Chaudière basse température ou chaudière hybride ?

 

La chaudière basse température offre de meilleures performances vis-à-vis des chaudières traditionnelles mais son rendement thermique est relativement faible par rapport à notre chaudière hybride.

Alliant les performances d’une pompe à chaleur et d’une chaudière à condensation, la chaudière thermodynamique BOOSTHEAT.20 vous permet de réaliser des économies considérables grâce à un rendement allant jusqu’à 200%, et ainsi diviser votre facture jusqu’à deux fois.

Ce modèle innovant est l’un des moins énergivores au monde, mais également l’un des moins polluant grâce à ses faibles émissions de CO2, ce qui le rend éligible aux différentes aides de l’état pour vos travaux de rénovation de chauffage : Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique (CITE), Eco Prêt à taux zéro, la prime Coup de Pouce liée au dispositif CEE et les aides de l’ANAH en fonction de vos revenus. 

Estimez vos économies