GUIDES & ASTUCES

Nos astuces pour réaliser des économies d’énergie

Les dépenses d’énergie pèsent encore lourdement sur le budget quotidien de certains ménages. Ces dépenses concernent principalement l’électricité, le chauffage et l’eau chaude sanitaire. Plusieurs économies d’énergie peuvent être réalisées en tenant compte de différents critères et en suivant certaines astuces.

Selon l’ADEME, le chauffage représente la majorité des dépenses énergétiques des ménages français. Au total, le chauffage représente 60% des dépenses d’énergie des foyers. Plusieurs astuces permettent néanmoins aux ménages soucieux de réaliser des économies de réduire leurs dépenses de chauffage. BOOSTHEAT vous livre ses astuces pour réaliser des économies d’énergie et réduire sensiblement votre facture.

Réduire sa consommation passe par de nombreux réflexes simples à adopter, mais également par des choix stratégiques, comme le choix de son fournisseur d’énergie ou de son type de chauffage en fonction des caractéristiques de son habitation. Vous souhaitez découvrir de nouvelles astuces pour réaliser des économies d’énergie ? Suivez le guide BOOSTHEAT, et contactez nos experts pour un devis gratuit détaillé en fonction de vos actuelles installations de chauffage.

Réduire ses dépenses de chauffage

 

Pour réaliser des économies d’énergie sur ses dépenses de chauffage, il est possible de jouer sur un grand nombre de critères. La priorité est de commencer par les leviers les plus simples, qui sont également ceux dont l’impact sur la facture énergétique est le plus fort. Il est donc conseillé de vérifier en priorité la qualité de son isolation grâce à un bilan thermique, qui va déterminer les zones de déperdition de chaleur.

Une chaudière bien entretenue est aussi une source d’économies d’énergie. Il est essentiel, enfin, d’adapter sa consommation à ses besoins. Certaines techniques, comme le fait d’utiliser le chauffage uniquement lorsque cela est nécessaire, font partie des astuces simples à mettre en œuvre pour réaliser des économies d’énergie.

 

Bénéficier d’une bonne isolation

 

Une mauvaise isolation peut entraîner une surconsommation énergétique importante. Un logement de classe A dans le diagnostic de performance énergétique, bien isolé et bien aéré, consomme moins de 50 kWh par mètre carré et par an, contre plus de 450 kWh/m²/an pour un logement ancien et énergivore en classe G.

Si nous comparons l’écart de consommation entre un logement économe et un logement énergivore, l’écart est colossal :

  • Logement de 100 m² consommant 50 kWh/m²/an (classe A) : 750 €*
  • Logement de 100 m² consommant 450 kWh/m²/an (classe G) : 6 750 €*

 

L’économie peut atteindre 6 000 € par an pour un logement de 100m², et 9 000 € par an pour un logement de 150 m² !
* En prenant pour référence un prix du kWH de 0,15 € correspondant aux moyennes du marché de l’électricité en 2019

Des travaux d’isolation s’imposent si vous habitez un logement ancien n’ayant jamais fait l’objet d’une rénovation énergétique. Pour une maison individuelle datant d’avant 1974, selon l’Ademe, la toiture représente à elle seule 25 à 30% des déperditions d’énergie, suivie par les murs (20 à 25%), les fenêtres (10 à 15%), les ponts thermiques (5 à 10%), les planchers bas (7 à 10%). Une mauvaise gestion du renouvellement de l’air, des fuites par la cheminée conduisent généralement à une déperdition de chaleur de l’ordre 20 à 25%.

Une démarche globale est nécessaire pour bien isoler son logement. Le choix du double vitrage, dorénavant la norme, permet par exemple d’assurer une bien meilleure isolation que le simple vitrage, mais ne suffira pas : la priorité reste l’isolation des murs et des toits, une meilleure étanchéité à l’air couplé à un système moderne de ventilation.

Des gestes simples permettent de mieux isoler son logement sans engager de travaux. Pour éviter les pertes de chaleur, veillez en premier lieu à fermer les fenêtres et les volets la nuit. Certains rideaux isolants permettent également d’offrir une protection supplémentaire. Vous pouvez également améliorer l’étanchéité des portes en ajoutant des plinthes, des baguettes de porte, ou des coussins à placer au sol. Si vous possédez des fenêtres orientées au sud, pensez à relever vos volets et tirer vos rideaux durant les journées d’hiver les plus ensoleillées pour bénéficier d’une chaleur gratuite et renouvelable via le principe de l’effet de serre.

 

Entretenir ses installations

 

L’entretien des installations de chauffage est également un point essentiel pour éviter une facture énergétique trop lourde. D’après le décret n°2009-649 du 9 juin 2009, la révision annuelle de toutes les chaudières ayant une puissance entre 4 et 400 kW est obligatoire, que celles-ci fonctionnent au fioul, au charbon ou au gaz naturel.

D’après l’ADEME, l’entretien régulier d’un système de chauffage permet de réaliser 5% d’économie d’énergie par an. Cet entretien passe également par l’entretien des radiateurs, notamment en les dépoussiérant régulièrement et en purgeant les radiateurs hydrauliques.

 

Adapter sa consommation

 

L’isolation de sa maison, le remplacement puis l’entretien régulier de ses installations, bien que nécessaires, sont coûteux. Plusieurs astuces permettent de réduire sa consommation énergétique au quotidien.

Pour réaliser des économies, le plus efficace consiste à adapter sa consommation non seulement en fonction de sa présence dans la maison, mais également en fonction de ses besoins, qui sont souvent surestimés et poussent à la surconsommation. Pour les pièces à vivre, notamment le séjour, la température recommandée par l’ADEME est de 19°C. Cette température tombe à 16°C pour les pièces à coucher, et est exceptionnellement plus élevée pour les salles de bain, à 21°C idéalement.

La nuit, ces températures peuvent être diminuées de 3°C dans chaque pièce. La simple réduction de 1°C dans toutes les pièces de la maison permet de réduire la facture de chauffage d’environ 7%. Baisser la température du chauffage la nuit est donc une manière simple de pouvoir réaliser des économies d’énergie substantielles.

La température du chauffage peut également être diminuée de 1°C dans toutes les pièces à l’heure où le logement n’est pas occupé, notamment sur les horaires de travail.

La pose d’un thermostat connecté est la manière la plus simple de pouvoir planifier et programmer sa consommation, pour une rationalisation idéale des dépenses. Autrement, il est possible d’opter pour un thermostat d’ambiance programmable, le plus répandu, car peu onéreux, et plutôt simple d’utilisation.

La réduction de la facture énergétique passe également par une optimisation de la consommation d’eau chaude, par exemple en faisant fonctionner son ballon d’eau aux heures creuses lorsque l’option heures pleines/heures creuses est disponible. Certaines douches ou baignoires proposent également des robinets avec des repères de température, pour inciter par exemple à prendre des douches en dessous de 35°C. Vous pouvez aussi opter pour un pommeau écologique : certains modèles permettent de réduire la consommation d’eau de 75%.

Vous souhaitez réaliser des économies d’énergie ? Découvrez la chaudière gaz à condensation BOOSTHEAT.20 : avec son rendement allant jusqu’à 200%, elle est tout simplement la moins énergivore au monde* !

Contactez nos experts pour un devis détaillé et obtenir des conseils sur les meilleurs choix possibles pour votre installation de chauffage.

* Estimation Société à partir des rapports de tests réalisés par des laboratoires externes (CETIAT et Gas.be).

Devenez acteur de la nouvelle ère énergétique

La chaudière la moins énergivore du monde

Conçue et fabriquée en France

Votre devis en quelques clics

Nos conseillers vous accompagnent