GUIDES & ASTUCES

Entretenir son chauffage

L’entretien de votre système de chauffage est essentiel, non seulement pour maintenir son fonctionnement et ses performances, mais également pour votre sécurité. Tout type de chauffage nécessite un minimum d’entretien, bien que certains réclament plus d’attention que d’autres.

La réglementation prévoit un entretien annuel obligatoire pour toutes les chaudières dont la puissance nominale est supérieure à 4 kW et inférieure à 400 kW et dont l’alimentation se fait grâce au fioul, au gaz, au bois, au charbon, ou recourt à plusieurs combustibles.

Cet entretien permet de minimiser les possibles intoxications au monoxyde de carbone, mais également d’optimiser le rendement du chauffage, de réduire ses coûts de fonctionnement, d’augmenter la durée de vie de la chaudière et de limiter l’émission de gaz nocifs. Les pompes à chaleur doivent également faire l’objet d’un entretien annuel pour les appareils contenant plus de 2kg de fluide, afin de vérifier l’étanchéité du circuit frigorigène.

Les autres types de chauffage sont moins contraints par la réglementation, mais exigent également un contrôle et un entretien régulier pour maintenir et optimiser leurs performances.

Entretien annuel : fonctionnement et tarifs

 

Afin de réaliser l’entretien de leur chauffage, certaines personnes préfèrent souscrire un contrat d’entretien annuel auprès d’un chauffagiste professionnel. Ce contrat comprend généralement :

  • La visite annuelle de contrôle et la fourniture d’une attestation dans les 15 jours (vérifications, nettoyage des principaux éléments et changements d’éventuelles pièces, réglage de l’appareil, estimation des émissions de polluants et de la quantité rejetée de monoxyde de carbone). Il est conseillé de conserver l’attestation pendant au moins 2 ans, celle-ci pouvant être réclamée par votre assurance en cas de sinistre ;
  • Un service de dépannage durant l’année ;
  • Un service d’informations et de conseils, notamment dans le cadre d’un remplacement de l’appareil.

 

Le prix d’un contrat d’entretien annuel varie de 70 à 180 euros par an, en fonction du type de chauffage, des options choisies, et de la localisation du domicile (le forfait kilométrique pouvant alourdir la facture).

 

Quel entretien pour votre chauffage ?

 

Les gestes d’entretien diffèrent selon le type de chauffage considéré.

 

Entretien d’un chauffage au gaz

 

Le chauffagiste professionnel chargé de l’entretien d’une chaudière à gaz doit procéder à plusieurs vérifications et contrôles (vase d’expansion, organes de régulation, équipements de sécurité, débit et température de l’eau chaude, débit du gaz, étanchéité des circuits, fonctionnement de la pompe). Durant cette étape, le professionnel optimise les réglages de l’appareil.

L’entretien annuel, après ces contrôles, comprend une évaluation des performances énergétiques et des émissions de polluants atmosphériques. En cas de problème d’étanchéité, le professionnel devra mesurer le taux de monoxyde de carbone dans l’air ambiant afin d’écarter tout risque d’intoxication.

Le nettoyage du brûleur et de la veilleuse est ensuite nécessaire, ainsi que celui du corps de chauffe.

 

Entretien d’un chauffage au fioul

 

L’entretien d’un chauffage au fioul exige également de nombreuses vérifications. Certaines mesures sont indispensables : celle du taux de monoxyde de carbone dans les fumées, de l’indice de noircissement, et de la température des fumées. Le contrôle du niveau de l’eau et de la température de l’eau chaude sanitaire fait également partie de l’entretien annuel.

Le professionnel devra ensuite nettoyer le foyer de la chaudière et le brûleur, en vérifiant le fonctionnement des dispositifs de sécurité. Il devra enfin procéder au relevé du type de gicleur et mesurer la pression du pulvérisateur.

 

Entretien d’un chauffage au bois

 

L’entretien d’un chauffage au bois avec poêle comprend plusieurs vérifications et nettoyages. Les points de contrôle concernent l’étanchéité des installations, le fonctionnement du système d’allumage et d’alimentation, les réglages du poêle, et la réserve à granulés. Le nettoyage d’un tel système doit être approfondi et concerne le conduit, le raccordement, le foyer, la chambre à combustion, le ventilateur d’air chaud, le système de ventilation et l’extracteur.

Sur une cheminée, le ramonage des conduits d’évacuation doit avoir lieu deux fois par an.

Dans le cas d’une chaudière biomasse, la mesure de la combustion et de l’indice de noircissement est également nécessaire, ainsi que le nettoyage du système d’évacuation des cendres.

 

Entretien d’une pompe à chaleur

 

Une pompe à chaleur doit également être régulièrement contrôlée, en particulier pour s’assurer de l’étanchéité du circuit du fluide frigorigène. Le professionnel procède à différentes vérifications pour s’assurer du bon fonctionnement de la pompe : le contrôle des températures, des échangeurs, des réglages…

La qualité du fluide frigorigène et l’étanchéité du circuit sont aussi contrôlées : celui-ci est souvent un gaz à effet de serre, et une fuite serait nocive pour l’environnement. Il est également important de vérifier l’écoulement des condensats et de procéder à leur nettoyage.

 

Entretien d’un chauffe-eau thermodynamique

 

Un chauffe-eau thermodynamique requiert peu d’entretien. Celui-ci s’entretient comme un ballon d’eau chaude classique : il est donc surtout important de veiller à détartrer la cuve tous les 18 mois et à contrôler la pompe à chaleur intégrée au chauffe-eau.

Il est également conseillé de nettoyer chaque année l’évaporateur pour enlever la poussière ou les obstructions.

 

Entretien d’un chauffage électrique

Si vous disposez d’un chauffage électrique, l’entretien est simple, rapide, et ne nécessite pas l’intervention d’un professionnel. Il peut être effectué une à deux fois par an et consiste principalement à dépoussiérer l’appareil, pour conserver un air ambiant sain.

Les radiateurs à eau doivent également être purgés avant et après les saisons de chauffe, afin d’éliminer l’air présent dans les tuyaux pouvant occasionner des sifflements.

 

Entretien d’un chauffe-eau solaire

 

L’entretien annuel d’un chauffe-eau solaire est essentiel pour envisager de prolonger sa durée de vie autant que possible. Il est en premier lieu nécessaire de s’assurer du bon état de la tuyauterie et de la position fixe du chauffe-eau sur le toit, pour éviter aussi bien les risques de fuite que les risques de chute.

Un nettoyage fréquent des capteurs solaires au jet d’eau est également conseillé, pour éliminer la couche de pollution, d’éventuelles feuilles, des poussières ou débris pouvant réduire le captage des rayons solaires. Il est également important de vérifier une fois par an la pression du liquide caloporteur et le bon fonctionnement de la pompe.

Devenez acteur de la nouvelle ère énergétique

La chaudière la moins énergivore du monde

Conçue et fabriquée en France

Votre devis en quelques clics

Nos conseillers vous accompagnent