BOOSTHEAT > Guides et astuces > Énergies renouvelables et transition énergétique > L'énergie électrique > La production d’électricité en France et dans le monde

RETOUR

La production d’électricité en France et dans le monde

production d'électricité française

L’électricité est l’une des principales sources d’énergie au monde. Quelles sont les informations essentielles autour de la production d’électricité mondiale et de son évolution au cours des dernières années ? Qu’en est-il de l’évolution de la production d’énergie électrique en France ?

BOOSTHEAT fait le point en vous présentant les statistiques les plus récentes. L’occasion de constater que la transition énergétique de la France progresse malgré des retards pénalisants, mais que la production mondiale d’électricité repose encore principalement sur le thermique à combustible fossile, émetteur de CO2.

La production d’électricité dans le monde

 

L’Agence Internationale de l’Energie produit régulièrement des rapports permettant d’avoir un aperçu de la production mondiale d’énergie. D’après son rapport Key World Energy Statistics 2018, la production mondiale d’électricité correspondait en 2018 à 19% de la production mondiale d’énergie, représentant un total de 26 672 TWh. La production mondiale de l’électricité a augmenté de 4% entre 2017 et 2018.

 

Production mondiale d’électricité par source d’énergie

 

Le mix électrique mondial repose majoritairement sur l’électricité thermique à combustibles fossiles.

Au global, en 2018, la production mondiale d’électricité était issue :

  • Pour 64% des énergies fossiles
    • 38% provenant du charbon
    • 3% provenant du pétrole
    • 23% provenant du gaz naturel
  • Pour 10% de l’énergie nucléaire
  • Pour 26% des énergies renouvelables
    • 16% provenant de l’hydraulique
    • 3% provenant de la biomasse et des déchets
    • 5% provenant de l’éolien
    • 2% provenant du solaire photovoltaïque

 

La part des énergies fossiles dans le mix électrique mondial, à hauteur de 64%, contre 65% en 2000, reste stable sur le long terme.

Parmi elles, la proportion de pétrole utilisé a cependant nettement diminué, et représente aujourd’hui 3% de la production d’électricité mondiale, contre 8% en 2000. À l’inverse, la part du gaz naturel a augmenté et représentait en 2018 23% de la production électrique mondiale, contre 18% en 2000.

Le mix de la production électrique mondiale reste néanmoins encore largement dominé par le charbon, pourtant décrié pour sa forte contribution à l’effet de serre.

 

Les plus grands pays producteurs d’électricité au monde

 

Le Key World Energy Statistics 2018 de l’AIE présente la production d’électricité mondiale des plus grands pays producteurs de 2016. Avec une production de 6 218 TWh, la Chine était en 2016 le premier producteur mondial d’électricité et représentait à elle seule 24,8% de la production mondiale. La production d’électricité chinoise reposait à plus de 70% sur les énergies fossiles.

Les États-Unis sont le second plus gros pays producteur d’électricité et représentent 17,2% de la production mondiale. Viennent ensuite L’Inde, la Russie, le Japon, le Canada, le Brésil, et la Corée du Sud. La France arrive en 10e position, avec une production annuelle de 556 TWh en 2016, soit 2,2% de la production mondiale.

 

Électricité et CO2

 

Si le recours aux énergies fossiles demeure stable sur 20 ans, la popularité croissante du gaz naturel face au fioul contribue à canaliser en partie l’effet de serre issu de la production d’électricité thermique à combustible fossile.

La quantité de CO2 rejetée par la production d’électricité a néanmoins sensiblement augmenté ces 30 dernières années, atteignant les 13 412 Mt CO2 (soit 76,1% de plus qu’en 1990).

Les émissions de CO2 provoquées par la production d’électricité représentent 41,5 % des émissions de CO2 totales dues à la combustion d’énergie. En 2016, la Chine représentait à elle seule plus de 34 % des émissions mondiales.

Le cas de la France

 

En France, le marché de l’électricité est encore aujourd’hui très largement dominé par la société nationale EDF, bien qu’ouvert à la concurrence. De grands groupes comme ENGIE, ENI, ou encore Butagaz se retrouvent en concurrence avec de nouveaux acteurs aux positionnements clivants comme Enercoop.

La production d’électricité et le mix électrique français ont cependant sensiblement évolué ces 40 dernières années.

 

La production d’électricité en France

 

En France métropolitaine, la production d’électricité a quasiment été multipliée par 4 entre 1970 et 2010, où elle a atteint un niveau de 550 TWh. Depuis, la production s’est stabilisée, atteignant 556 TWh en 2016, et 548,6 TWh en 2018. L’électricité représente environ 25% de la consommation d’énergie en France.

Depuis 2008, on constate que l’accroissement des énergies renouvelables contribue à une baisse structurelle des émissions de CO2. En 2016, la production d’électricité et de chaleur a participé au rejet de 37 MtCO2 en France. Un chiffre en baisse de 21,9% comparé à 1990.

 

Le mix électrique français

 

En France, la production d’électricité est en grande majorité d’origine nucléaire. Les données statistiques publiées par RTE permettent d’avoir des informations précises sur l’état du mix électrique français. Après déduction des consommations propres des centrales, le mix électrique français se décomposait de la manière suivante en 2018 :

 

  • 71,7% d’électricité d’origine nucléaire
  • 19,8% d’électricité provenant des énergies renouvelables
    • 12,5% provenant de la filière hydraulique
    • 5,1% provenant de la filière éolienne
    • 1,9% provenant de la filière solaire
    • 1,8% provenant des bioénergies
  • 7,2% d’électricité provenant d’énergies fossiles
    • 5,7 du gaz naturel
    • 1,1% du charbon
    • 0,4% du fioul

 

La transition énergétique en France

 

L’augmentation constante de la part des énergies renouvelables dans la consommation électrique (+8 points entre 2010 et 2018) va dans le sens de la transition énergétique du pays. Celle-ci se déroule néanmoins encore sous-contrainte, souffrant du retard des projets de Flamanville (2020), des six parcs éoliens en mer (2021) et de la centrale à gaz de Landivisiau (2021).

Vous souhaitez réaliser vos propres travaux de rénovation énergétique pour alléger votre facture d’électricité ? Consultez les experts BOOSTHEAT pour envisager le remplacement de vos installations de chauffage par la chaudière thermodynamique la moins énergivore du monde !

Demandez votre étude de prix
5.0
02

Devenez acteur de la nouvelle ère énergétique

La chaudière la moins énergivore du monde

Conçue et fabriquée en France

Votre devis en quelques clics

Nos conseillers vous accompagnent