BOOSTHEAT > Guides et astuces > Pompe à chaleur > Types de pompe à chaleur > La pompe à chaleur basse température

RETOUR

La pompe à chaleur basse température

Les pompes à chaleur (PAC) puisent les calories dans l’environnement extérieur et restituent cette chaleur à l’intérieur du logement dans le circuit de chauffage (via les émetteurs de chaleur : radiateurs, plancher chauffant…). À double service, elles assurent la production d’Eau chaude sanitaire (ECS). Certains modèles sont réversibles et peuvent remplacer votre climatisation en rafraîchissant votre intérieur en été. Les différents types de pompes à chaleur sont généralement classés en fonction de la source d’énergie extérieure : air, eau, sol. Mais ils se déclinent à chaque fois en deux alternatives, avec modèles de pompes à chaleur basse température ou haute température.

 

Qu’est-ce qu’une pompe à chaleur basse température ?

 

Un modèle de pompe à chaleur basse température produit une eau chauffée entre 35 et 45°, contre 65° pour les pompes à chaleur haute température. Cette température est adaptée à des émetteurs de chaleur à basse température, tels que les radiateurs basse température ou encore les planchers chauffants.

 

Comment fonctionne une pompe à chaleur basse température ?

 

Le fonctionnement de la pompe à chaleur basse température est similaire à celui des autres types de pompe à chaleur. L’évaporateur présent dans l’unité extérieure capte l’énergie dans l’environnement extérieur grâce au fluide frigorigène. Il se réchauffe et se transforme en gaz. Le compresseur augmente sa pression : il monte en température et transmet sa chaleur au système de chauffage dans le condenseur.

Le faible écart entre la température de l’air extérieur et l’eau qui circule dans les émetteurs de chaleur offre un très bon rendement. La PAC basse température nécessite peu d’énergie pour un fonctionnement optimal.

En revanche, cet équipement peut s’avérer insuffisant lors des hivers les plus rudes. C’est pourquoi il est recommandé de disposer d’une excellente isolation, et éventuellement d’un chauffage d’appoint pour prendre le relais si nécessaire.

Le rendement des PAC est mesuré par le COP (coefficient de performance), qui montre le rapport entre la quantité d’énergie utilisée en kWh et la chaleur générée : si un modèle consomme 1 kWh d’énergie pour produire 4 kWh de chaleur, il affiche par exemple un COP de 4.

 

Pourquoi choisir une pompe à chaleur basse température ?

 

Les pompes à chaleur basse température sont très performantes puisque l’écart de température entre l’air extérieur et l’eau circulant dans le circuit de chauffage est moins important. Le rendement dépend donc de cet écart : moins il est élevé, plus le rendement est bon. Elles permettent de réaliser des économies d’énergie importantes et donc de faire baisser votre facture.

Le choix de ce type d’installation est privilégié dans les constructions neuves et bien isolées. En effet, les besoins en énergie sont réduits lorsque l’isolation est optimale. Elle peut aussi être conseillée lors de travaux de rénovation énergétique si ces derniers ont inclus des travaux d’isolation adaptés.

La pompe à chaleur basse température fonctionne en grande majorité grâce à une énergie renouvelable, propre et gratuite, ce qui en fait un système résolument économique et écologique. Sa consommation se limite à l’énergie utilisée pour actionner l’unité extérieure et le compresseur, ce dernier étant alimenté par un moteur électrique ou par la combustion du gaz.

 

La pompe à chaleur basse température est-elle éligible aux aides de l’État ?

 

La pompe à chaleur basse température est moins onéreuse que la PAC haute température et consomme aussi moins d’énergie. Toutefois, elle représente un coût qu’il faut pouvoir supporter. Par ailleurs, le coût de la pompe à chaleur basse température doit inclure le prix de l’appareil, celui de l’installation par un professionnel agrée ainsi que son entretien.

Vous pouvez prétendre au dispositif Ma Prime Rénov’ mais elle est également éligible à d’autres aides financières versées par des organismes privés et publics afin de vous aider à réaliser ce projet :

  • l’éco prêt à taux zéro,
  • le taux de TVA réduit à 5,5 %,
  • les primes CEE

 

Pompe à chaleur basse température ou chaudière hybride ?

 

Le rendement de la pompe à chaleur basse température est très bon, mais peut varier d’un modèle à l’autre. La chaudière hybride BOOSTHEAT.20 offre un rendement pouvant atteindre jusqu’à 200 %. Elle associe les performances d’une chaudière gaz à condensation à celles d’une pompe à chaleur. Cette technologie est possible grâce à un compresseur thermique qui utilise l’énergie produite lors de la combustion du gaz pour faire fonctionner la pompe à chaleur. Ainsi, les deux dispositifs fonctionnent en alternance ou de façon simultanée en fonction de la demande et des températures extérieures.

La puissance de la BOOSTHEAT.20 et son ballon d’eau chaude intégré de 65 litres permettent de répondre aux besoins d’une maison dotée de 3 salles de bain, sans altérer le confort thermique. Cette solution à la fois économique et écologique permet de diviser sa facture énergétique jusqu’à 2 fois. Vous êtes propriétaire d’une maison individuelle ? Nos conseillers vous accompagnent dans votre projet. Contactez nos experts et obtenez une proposition personnalisée.