BOOSTHEAT > Guides et astuces > Pompe à chaleur > Installation pompe à chaleur > Quelle est la durée de vie d’une pompe à chaleur ?

RETOUR

Quelle est la durée de vie d’une pompe à chaleur ?

L’achat d’une pompe à chaleur (PAC) a un coût conséquent, que viennent alléger les différentes aides proposées par l’Etat et les collectivités territoriales. Les économies d’énergies conséquentes assurent heureusement un retour sur investissement en quelques années. La question de la durée de vie est alors essentielle : elle va bien souvent déterminer l’intérêt économique de la pompe à chaleur par rapport à une autre solution.

 

La durée de vie moyenne d’une pompe à chaleur

 

La pompe à chaleur a une durée de vie moyenne de 15 à 20 ans, et peut durer plus longtemps avec un entretien régulier et de qualité. Les modèles haut de gamme ont une longévité supérieure à des appareils d’entrée de gamme.

La durée de vie d’une pompe à chaleur est équivalente à celle d’une chaudière à condensation fonctionnant au fioul, au gaz ou au bois. Il s’agit évidemment d’une fourchette, et de nombreux autres éléments peuvent améliorer (ou réduire) la durée de vie de votre pompe à chaleur.

 

Quelle pompe à chaleur offre la meilleure longévité ?

 

Vous recherchez un équipement durable, que vous ne comptez pas remplacer avant de nombreuses années ? Vous devez prendre en compte le paramètre de la durée de vie dès le choix d’un modèle.

 

Choisir le bon modèle

 

Une marque sérieuse, réputée pour la qualité de ses produits, vous assure généralement un appareil fiable et résistant. La BOOSTHEAT.20, reposant sur une production en France et des partenaires français et européens, est par exemple conçue pour vous offrir fiabilité et longévité. L’éventuelle différence de prix à l’achat est largement compensée par les économies réalisées grâce à une meilleure performance et un taux de panne réduit.

La pompe à chaleur doit être dimensionnée à votre logement (ou à votre piscine). Un modèle à la puissance insuffisante sera trop sollicité et aura une durée de vie réduite. À l’inverse, un modèle surdimensionné ne fonctionnera pas à son régime idéal, ce qui pourra affecter sa longévité. Un installateur pourra vous orienter vers une PAC dimensionnée à votre système de chauffage.

Le compresseur est à la fois un élément clé dans une pompe à chaleur. Très sollicité par des arrêts et des démarrages fréquents, il peut tomber en panne et signe alors bien souvent la fin de votre pompe à chaleur au regard du coût de son remplacement. Vous pouvez privilégier un compresseur électrique fonctionnant avec la technologie Inverter, qui adapte en temps réel la puissance du chauffage en fonction des besoins réels au lieu de fonctionner sur un principe « marche / arrêt ». Le compresseur thermique offre aussi une excellente durabilité, supérieure aux compresseurs électriques des pompes à chaleur classiques. La BOOSTHEAT.20 repose sur un compresseur thermique fonctionnant au gaz et le choix du CO2 comme fluide frigorigène, pour une technologie à la fois robuste et durable.

 

Choisir le bon emplacement

 

Le choix de l’emplacement peut contribuer à améliorer sensiblement la durée de vie de votre appareil. 

Vous avez choisi une pompe à chaleur aérothermique ? Vous devez idéalement placer l’unité extérieure au sud, où les températures sont plus clémentes. Vous solliciterez moins votre équipement et limiterez le recours au mode dégivrage. Si vous ne pouvez pas installer votre unité extérieure au sud, à cause de la configuration de votre maison, de votre terrain, ou la proximité d’un voisin, votre installateur pourra vous conseiller et vous apporter d’autres solutions.

 

PAC : les secrets d’une durée de vie prolongée

 

Les avantages de la pompe à chaleur sont nombreux. Mais un entretien régulier et l’adoption des bons comportements et réflexes sont nécessaires pour profiter longtemps de votre installation, dans les meilleures conditions de confort.

 

Un entretien obligatoire à respecter

 

Les pompes à chaleur utilisant au moins 2kg d’hydrochlorofluorocarbures (HCFC) ou 7,4 kg d’hydrofluorocarbones (HFC) doivent faire l’objet d’un entretien annuel obligatoire.

Depuis 2020, toutes les pompes à chaleur d’une puissance supérieure à 4kW doivent faire l’objet d’une révision tous les deux ans. Le professionnel vérifie surtout la bonne étanchéité du circuit accueillant le fluide frigorigène, potentiellement nocif pour l’environnement.

 

Un entretien facultatif recommandé

 

Un entretien complémentaire et régulier est recommandé pour augmenter la durée de vie de votre installation et réaliser des économies d’énergie.

Dans le cas d’une pompe aérothermique (air-eau ou air-air), l’unité extérieure doit être régulièrement nettoyée. En retirant les impuretés, brindilles, poussières, vous améliorerez la performance globale de votre installation, réduirez votre consommation d’énergie tout en évitant un régime de fonctionnement plus élevé sollicitant l’ensemble des pièces, dont le compresseur. Les capteurs d’une pompe à chaleur géothermique (PAC sol-sol, sol-eau ou eau-eau) ne demandent pas à l’inverse un entretien particulier.

Si vous avez opté pour une PAC air-air à détente directe, qui peut assurer chauffage et climatisation dans le cas d’un modèle réversible, le nettoyage régulier des ventilo-convecteurs est recommandé. En retirant la poussière, vous améliorerez la performance de votre installation.

Vous pouvez souscrire un contrat d’entretien annuel auprès de votre installateur ou d’une entreprise spécialisée. Un professionnel se déplacera chaque année pour entretenir votre pompe à chaleur et détecter d’éventuels dysfonctionnements. Certains contrats intègrent dans un forfait unique l’entretien annuel et la maintenance en cas de panne (hors prix des pièces détachées).

 

Adopter des comportements vertueux

 

En adoptant les bons comportements, vous pouvez réaliser des économies d’énergie tout en améliorant la durée de vie de votre pompe à chaleur. Chauffer à l’excès votre logement sollicite votre pompe à chaleur et réduit sa durée de vie. Ce comportement entraîne aussi une surconsommation d’électricité ou de gaz. En baissant la température d’un degré Celsius, vous pouvez réduire de 7% sa facture énergétique et augmenter la durée de vie de votre PAC.

Vous pouvez aussi entreprendre des travaux d’isolation pour diminuer le régime et le temps d’utilisation de votre pompe à chaleur. Les économies d’énergie s’ajoutent, ici aussi, à une longévité accrue de votre appareil.

 

Vigilance et réactivité

 

Vous constatez un fonctionnement anormal ? En réagissant rapidement, vous pourriez augmenter la durée de vie de votre pompe à chaleur. Un bruit peut par exemple cacher une fuite ou une pièce en situation de fragilité, dont la casse pourrait endommager l’ensemble de votre PAC et la rendre inutilisable.

La pompe à chaleur possède un excellent coefficient de performance énergétique (COP), et il est parfois difficile de constater une perte de puissance ou d’efficacité. Pourtant, un tel comportement peut être révélateur d’un problème plus grave comme une fuite de fluide frigorigène ou la défaillance d’une pièce mécanique (unité extérieure, compresseur, détendeur…). Si vous constatez une augmentation de votre facture d’énergie non justifiée par les conditions climatiques, ou si vous remarquez des dysfonctionnements dans la production d’eau chaude (pour une PAC à double service), vous devriez contacter un professionnel. Le problème peut en effet venir de l’unité extérieure, des capteurs souterrains (PAC géothermique), mais aussi de l’unité intérieure ou du système de chauffage.

 

Découvrez la BOOSTHEAT.20

 

Associant une pompe à chaleur et une chaudière à condensation à très haute performance énergétique (THPE), la BOOSTHEAT.20 est adaptée aux besoins d’une maison individuelle, dont elle assure le chauffage et la production d’eau chaude sanitaire pour alimenter simultanément jusqu’à 3 salles de bain.

L’utilisation d’un compresseur thermique et l’adoption du CO2 comme fluide frigorigène assurent à la BOOSTHEAT.20, fabriquée en France, une fiabilité élevée pour un rendement exceptionnel. Vous disposerez d’un équipement écologique, offrant un coefficient de performance énergétique COP) supérieur aux pompes à chaleur aérothermiques classiques, et conçu pour durer plusieurs décennies.

L’excellente performance permet à la BOOSTHEAT.20 d’être éligible aux différentes aides : Ma Prime Rénov’, crédit d’impôt, TVA réduite… Vous habitez une maison individuelle et souhaitez remplacer votre pompe à chaleur ou votre chaudière ? Contactez nos conseillers et experts et présentez-leur votre projet : nous validerons votre éligibilité et vous proposerons un devis sur mesure, gratuit et sans engagement.