BOOSTHEAT > Guides et astuces > Chaudière - Chauffage > Type de chauffage > Le chauffage géothermique

RETOUR

Le chauffage géothermique

chauffage géothermique

Et si les calories destinées à chauffer votre logement étaient disponibles dans le sous-sol ? C’est le principe du chauffage géothermique, qui exploite la chaleur disponible dans le sol.

 

Le principe de la géothermie

Le sous-sol possède en profondeur une température relativement constante, quelle que soit la saison. À quelques dizaines de centimètres de profondeur, le sol ne gèle plus et conserve une température positive.

Avec la géothermie, un fluide caloporteur circule sous terre et récupère les calories extraites du sol. Celles-ci sont transférées au circuit de chauffage et de production d’eau chaude sanitaire grâce à l’utilisation d’une pompe à chaleur.

La géothermie est une source d’énergie renouvelable fiable et performante, particulièrement vertueuse pour l’environnement. Contrairement à l’énergie solaire, elle est disponible toute l’année, même en conditions hivernales difficiles.

Choisir son chauffage géothermique

Associant un réseau de capteurs enterrés et une pompe à chaleur, le chauffage géothermique s’avère particulièrement performant.

 

Captage horizontal, vertical ou elliptique ?

En fonction de la superficie disponible et de la nature du terrain, votre installation pourra utiliser l’une des trois techniques de captage disponibles sur le marché.

Le captage horizontal repose sur des tubes enterrés dans le sol, en général entre 60 centimètres et 1,20 mètre. La chaleur est captée à faible profondeur, ce qui demande une grande surface pour assurer un fonctionnement optimal : il faut prévoir un réseau de captage occupant une superficie représentant en général le double de la surface habitable de votre maison.

Le captage vertical déploie les capteurs dans un puits vertical obtenu grâce à un forage. La profondeur pouvant atteindre 100 mètres, le chauffage géothermique par captage vertical offre un excellent rendement, même lorsque les températures extérieures chutent pendant plusieurs jours en-dessous de zéro.

Le captage elliptique associe les deux techniques précédentes. Des capteurs en spirales, de 40 cm et de diamètre sur 3 mètres de long, sont enterrés à 5 mètres de profondeur.

La superficie nécessaire est plus réduite qu’en cas de captage horizontal, et un forage coûteux et parfois complexe à mettre en œuvre devient inutile.

 

L’alternative proposée par l’aquathermie

L’aquathermie est une variante de la géothermie : une pompe immergée ou des capteurs puisent de l’eau dans un puits ou dans la nappe phréatique avant de l’envoyer à la pompe à chaleur (PAC).

L’aquathermie est généralement associée à un plancher chauffant ou des radiateurs à chaleur douce.

 

Choisir sa pompe à chaleur

Dans le réseau géothermique, les capteurs sont reliés à une pompe à chaleur.

Il existe plusieurs technologies et types de pompes à chaleur, possédant chacune leur propre mode de fonctionnement :

La PAC sol / sol (à détente directe) est réservée aux systèmes utilisant des capteurs horizontaux. Le fluide frigorigène circule dans le sol, dans la pompe à chaleur et dans votre maison où il distribue la chaleur grâce à un plancher chauffant.

La PAC sol / eau (mixte) est elle-aussi réservée au captage horizontal. Le fluide frigorigène de la pompe à chaleur circule directement dans le sol. La chaleur est transmise à l’eau du circuit de chauffage qui la restitue à travers des radiateurs, des ventilo-convecteurs ou bien des planchers chauffants.

La PAC eau / eau (à fluide intermédiaire) est composé de 3 circuits. De l’eau additionnée d’antigel circule dans les capteurs, tandis que le fluide frigorigène reste confiné dans la PAC. La chaleur est transmise à l’eau du circuit de chauffage. Ce mode de fonctionnement est adapté aux trois techniques géothermiques de captage.

Vous pouvez opter pour un modèle à basse température ou privilégier une PAC à moyenne ou haute température. Le prix dépend de la technologie retenue, de la puissance mais aussi des fonctionnalités proposées. Une PAC réversible chauffe votre maison en hiver et la rafraîchit en été comme le ferait une climatisation traditionnelle.

 

Entretenir un chauffage géothermique

Comme tout système de chauffage centralisé, il est recommandé de faire entretenir sa pompe à chaleur une fois par an minimum. L’entretien permet de vérifier l’état général de l’appareil, les connexions électriques ou encore l’encrassement des filtres.

Aides à l’installation et crédits d’impôt

L’Etat a mis en place plusieurs dispositifs pour aider les propriétaires à réaliser leurs travaux d’isolation et de rénovation énergétique :

• CITE (Crédit d’Impôt Transition Énergétique) ;

• Éco-prêt à taux zéro ;

• TVA réduite à 5,5 % ;

• Aide « Habiter Mieux Agilité » de l’ANAH ;

• Prime Coup de Pouce « Chauffage » et « Isolation » ;

• Certificats d’Économie d’Énergie (CEE).

L’acquisition d’une pompe à chaleur affichant une efficacité énergétique saisonnière supérieur ou égale à 126 % (modèles à basse température) ou 111 % (modèles à moyenne et haute température) est par exemple éligible au Crédit d’Impôt Transition Énergétique (CITE).

Découvrez nos guides consacrés aux aides à l’énergie pour vous familiariser avec les différents dispositifs et les conditions d’éligibilité.

crédit à la transition énergétique

Géothermie : avantages et inconvénients

Avec un rendement proche de 130 %, la géothermie permet de réaliser des économies substantielles qui amortissent l’investissement initial sur la durée de vie de l’installation.

Elle est particulièrement intéressante dans le cas d’une construction neuve ou d’un chantier ambitieux de rénovation.

Pourtant, les inconvénients d’une telle solution sont parfois rédhibitoires :

• les coûts d’installation sont conséquents (comptez généralement plusieurs dizaines de milliers d’euros) ;

• des travaux lourds sont à prévoir pour l’installation des capteurs ;

• le chauffage géothermique n’est pas adapté à tous les types de sols ;

• une grande superficie est nécessaire dans le cas d’un captage horizontal.

D’autres énergies peuvent vous apporter une performance équivalente pour une installation moins complexe et adaptée à votre maison. Le gaz naturel représente la meilleure alternative à la géothermie lorsqu’il est combiné à une énergie renouvelable comme l’air ambiant.

BOOSTHEAT propose une chaudière hybride, associant pompe à chaleur gaz et chaudière à condensation. Avec un rendement proche de 200 %, elle exploite avec efficacité une énergie plus vertueuse que les autres énergies fossiles comme le fioul ou le charbon, et permet de réaliser des économies substantielles.

 

Vous avez un projet ? Parlons-en !

Vous hésitez entre un chauffage géothermique, des panneaux solaires avec capteur thermique, des radiateurs électriques ou encore une chaudière biomasse ou gaz ?

Nos conseillers vous accompagnent dans votre projet en vous présentant la chaudière BOOSTHEAT, qui offre le meilleur rendement énergétique sur le marché.

Disponible à l’achat ou en contrat de location incluant installation et entretien, elle assure le chauffage et la production d’eau chaude sanitaire de votre maison individuelle à un coût particulièrement attractif : vous bénéficiez ainsi d’une technologie s’inscrivant dans une démarche de développement durable.

Demandez votre étude de prix
4.7
04