BOOSTHEAT > Guides et astuces > Chaudière - Chauffage > Type de chauffage > Le chauffage au gaz

RETOUR

Le chauffage au gaz

chauffage gaz

Très présent dans les logements français, le mode de chauffage au gaz séduit par son excellent rapport qualité/prix.

Découvrez une énergie d’avenir et des équipements qui bénéficient de nombreuses innovations pour offrir toujours plus d’économies sur vos factures et un confort accru au quotidien.

 

Le gaz naturel: une énergie économique et peu polluante

Principalement composé de méthane, le gaz naturel est considéré comme l’une des énergies fossiles les moins polluantes. En effet, sa combustion rejette moins de CO2 dans l’atmosphère que le fioul, le charbon ou encore le pétrole.

Le gaz de ville peut être acheminé via un réseau de distribution.

L’installation de votre équipement est alors plus facile : le chauffagiste raccorde directement votre équipement au réseau. En 2019, près de 10 000 communes sont desservies en gaz.

Si votre logement ne peut pas être raccordé, vous avez la possibilité d’installer une cuve de propane, que vous ferez remplir chaque année par une société spécialisée. Le coût à l’installation est alors plus élevé, mais demeure rentable et plus intéressant que l’électricité ou le fioul si vous optez pour un équipement de nouvelle génération, qui offre une excellente efficacité énergétique saisonnière.

Le chauffage au gaz repose sur le principe de la combustion. L’eau est chauffée par un appareil et circule dans un circuit qui alimente des radiateurs. Pour vous chauffer au gaz, vous devez donc posséder une chaudière et des radiateurs reliés à celle-ci. L’eau chaude passe par les différentes pièces, le transfert d’énergie du réseau de votre chauffage central au gaz s’effectuant par les radiateurs disposés dans votre maison ou appartement.

 

Se chauffer au gaz : les technologies disponibles

 

Un logement chauffé au gaz dispose le plus souvent d’une installation centrale, composée d’une chaudière et de radiateurs reliés à celle-ci. 

 

Les avantages du chauffage au gaz

 

Les chaudières sont les équipements les plus répandus pour se chauffer en utilisant le gaz de ville ou le propane. Les progrès technologiques constatés depuis les chocs pétroliers des années 1970 ont permis le développement de modèles bien moins énergivores.

 

Les différentes technologies de chaudières

 

La chaudière à basse température s’est imposée durant de nombreuses années grâce à son faible coût à l’achat et sa performance supérieure à un modèle classique. Sa particularité ?

Couplée à un thermostat et alimentant un radiateur basse température, elle permet d’offrir un confort similaire en chauffant l’eau à une température moins élevée. Elle est néanmoins vouée à disparaître au profit de technologies plus performantes et moins énergivores.

La chaudière à condensation est devenue aujourd’hui la référence sur le marché. Pour offrir un meilleur rendement, elle récupère les gaz issus de la combustion et les refroidit jusqu’à produire de la vapeur d’eau. La condensation de cette vapeur permet de générer de la chaleur. En récupérant des calories qui étaient autrefois directement rejetées dans l’atmosphère, la chaudière à condensation permet des économies d’énergie substantielles : elle consomme environ 30% de moins qu’un modèle classique.

 

La pompe à chaleur gaz

 

Et si les calories pour chauffer votre logement se trouvaient dans l’environnement extérieur ? C’est le principe de la pompe à chaleur, qui récupère la chaleur présente dans l’atmosphère, plus rarement dans une nappe d’eau souterraine ou le sous-sol. Un fluide frigorigène, qui alterne entre phases gazeuses et liquides, permet le transfert d’énergie. Dans le cadre d’un chauffage au gaz, la pompe à chaleur chauffe l’eau qui transite ensuite par les différents radiateurs.

Les pompes à chaleur gaz offrent un excellent rendement pour une consommation énergétique particulièrement vertueuse. La plupart des modèles perdent en efficacité à partir de 0°C et un chauffage d’appoint est souvent nécessaire en cas de températures particulièrement basses. Il s’agit, le plus souvent, d’une résistance électrique très consommatrice d’énergie.

 

Le radiateur connecté à l’ère de la domotique

 

Le chauffage au gaz a bénéficié des dernières avancées technologiques. Le thermostat programmable permet de définir un mode de fonctionnement type, en fonction de la température intérieure ou extérieure.

Le thermostat connecté permet quant à lui de piloter l’ensemble de son installation à distance, directement depuis son smartphone.
Les systèmes les plus performants permettent de gérer à distance et indépendamment chaque radiateur grâce à des valves thermostatiques connectées.

 

La cheminée ou le poêle en chauffage d’appoint

 

Des fabricants proposent aussi des poêles et des cheminées fonctionnant au gaz naturel et au propane. Imitant parfaitement le foyer d’une cheminée traditionnelle ou d’un poêle à bois, ces modèles ne permettent pas de chauffer l’ensemble d’un logement.

S’inscrivant dans une démarche de cocooning, ils sont surtout appréciés pour leur esthétique et parfois utilisés en solution d’appoint pour chauffer une pièce.

La technologie BOOSTHEAT

 

Novatrice et à la pointe de la technologie, la solution BOOSTHEAT exploite les qualités de la pompe à chaleur gaz et de la chaudière à condensation.

La pompe à chaleur air / eau BOOSTHEAT offre un rendement optimal jusqu’à -10°C. Quand les températures extérieures chutent, la chaudière à condensation vient progressivement compenser la perte d’efficacité du compresseur thermique.

Cette technologie hybride offre le meilleur du chauffage au gaz, avec une efficacité jusqu’à deux fois plus élevée qu’une chaudière à condensation classique, et du confort jusqu’à -22°C.

BOOSTHEAT est disponible à l’achat ou à la location pour une durée minimale de sept ans : l’installation et l’entretien sont alors compris dans votre loyer mensuel.

L’entretien d’un chauffage au gaz

 

La loi impose un entretien annuel des chaudières à combustion dont la puissance est comprise entre 4 et 400 kilowatts. Réalisé par un professionnel, il doit notamment prévenir les risques liés au monoxyde de carbone.

Cet entretien annuel permet en outre de s’assurer du bon fonctionnement de votre équipement et de prévenir tout risque de panne.

Certains fabricants comme BOOSTHEAT proposent des contrats d’entretien forfaitaires : vous éviterez ainsi les mauvaises surprises et maîtriserez vos dépenses.

pompe à chaleur gaz

Gaz et eau chaude sanitaire

 

Le gaz permet d’associer très facilement le chauffage de votre logement et la production d’eau chaude sanitaire. Deux types de chaudières mixtes sont disponibles sur le marché :

  • L’Instantanée : l’eau est chauffée à la demande, ce qui se traduit par un délai de plusieurs secondes avant d’obtenir la température souhaitée, augmentant souvent la consommation d’eau froide ;
  • La Micro-accumulation : un mini-ballon de quelques litres permet de bénéficier immédiatement de l’eau chaude, pour un réel gain de confort ;
  • Avec ballon intégré : la plus grande contenance du ballon répond aux besoins des logements avec plusieurs salles de bain. La chaudière BOOSTHEAT intègre par exemple un ballon de 65 litres pour faire face aux besoins de trois salles de bain.

 

Vous devrez faire votre choix en fonction de vos besoins : si vous possédez plus d’une salle de bain, une chaudière à ballon intégré s’impose comme le meilleur choix.

 

Les normes et labels

 

L’ETAS, ou efficacité énergétique saisonnière, permet de mesurer la performance d’une chaudière. Les modèles qui affichent un ETAS supérieur ou égal à 90% bénéficient de l’appellation HPE (Haute Performance Energétique). Nous nous acheminons aujourd’hui vers un label THPE (Très Haute Performance Energétique) avec un ETAS supérieur ou égal à 92%.

L’ETAS est un indicateur pertinent pour comparer la performance énergétique entre deux modèles : un modèle au rendement élevé permettra de réduire le montant de votre facture d’énergie en fin de mois.

 

Les aides à la transition énergétique

 

Différentes aides sont proposées pour financer des travaux de rénovation ou le remplacement d’un ancien système par une technologie plus performante. Selon le type et le modèle de chaudière, vous pouvez bénéficier de ces aides pour l’acquisition d’un système de chauffage au gaz de nouvelle génération :

  • CITE (Crédit d’Impôt Transition Énergétique) ;
  • Eco-prêt à taux zéro ;
  • TVA réduite à 5,5% ;
  • Aide « Habiter Mieux Agilité » de l’ANAH ;
  • Prime Coup de Pouce « Chauffage » et « Isolation » ;
  • Certificats d’Économie d’Énergie (CEE).

 

Seuls les modèles, les plus performants donnent droit à certaines aides, à condition d’être installés par des professionnels agréés RGE. Par exemple, seules les chaudières au gaz THPE affichant un rendement supérieur ou égal à 92% peuvent bénéficier de la prime « Coup de pouce Chauffage ».

Avec un rendement annuel proche de 200%, la solution BOOSTHEAT est éligible aux différentes aides disponibles pour un coût à l’achat plus attractif.
Découvrez toutes les informations sur les aides à l’énergie dans notre espace dédié.

 

Bénéficiez de conseils personnalisés

 

Ce panorama doit vous aider à mieux cerner les enjeux associés au chauffage au gaz. Mais il est difficile de s’y retrouver entre chaque type de technologie, ses avantages et ses limites. Une chaudière à condensation classique possède par exemple une efficacité saisonnière deux fois moins élevée que la chaudière hybride BOOSTHEAT.

Contactez nos conseillers pour en apprendre plus sur la solution la plus performante du marché et bénéficiez d’un accompagnement personnalisé autour de votre projet.

Vous pourrez ainsi mettre en lumière notre proposition de devis avec une projection sur les économies possibles, et déterminer votre retour sur investissement.

Demandez votre étude de prix
5.0
01