BOOSTHEAT > Guides et astuces > Économies d'énergie > Diagnostic de performance énergétique > Réaliser le bilan thermique de votre habitation

RETOUR

Réaliser le bilan thermique de votre habitation

bilan thermique

Vous envisagez de réaliser des travaux de rénovation énergétique ? La réalisation d’un bilan thermique vous permettra de faire le point sur les différentes forces et faiblesses de votre habitation afin de pouvoir identifier vos besoins. Vous pourrez ainsi faire les meilleurs choix en priorisant les travaux les plus urgents.

Vous n’avez jamais réalisé de bilan thermique auparavant ? BOOSTHEAT vous livre dans cet article des éléments clés de compréhension afin que vous sachiez à quoi vous attendre.

 

En quoi consiste un bilan thermique ?

Le bilan thermique se veut très complet afin de passer en revue l’ensemble des éléments pouvant affecter les performances énergétiques du logement.

Pour cela, il est indispensable de pouvoir auditer avec précision l’ensemble des éléments pouvant affecter la température et le niveau d’humidité de l’air ambiant.

Il s’agit principalement :

  • Des apports de chaleur venant de l’extérieur ou des pertes de chaleur vers l’extérieur ;
  • Des apports de chaleur internes, liés aux équipements de chauffage ou aux occupants (éclairage, appareils électriques, etc.) ;
  • Des apports ou pertes d’humidité liés aux équipements, aux occupants et à la mauvaise isolation des parois ;
  • Des apports ou pertes d’air.

 

Dans ce cadre, plusieurs mesures sont effectuées afin d’analyser :

  • L’orientation du logement, pour bien identifier ses besoins d’isolation et de chauffage en fonction des apports de chaleur externes ;
  • Le système de chauffage et de production d’eau chaude sanitaire (vérification du fonctionnement, mesure du rendement, etc.) ;
  • Le niveau d’isolation (qualité des vitrages, types de sols, épaisseur des parois, identification des éventuels ponts thermiques, état de la toiture) ;
  • La qualité des matériaux utilisés pour le bâti et l’isolation du logement ;
  • Le système de ventilation, notamment pour vérifier si celui-ci permet une bonne évacuation de l’humidité et garantit un renouvellement de l’air sain et constant.

 

Le bilan thermique est donc un audit particulièrement complet, qui permet de vérifier sa conformité avec la réglementation thermique en vigueur, mais surtout de connaître précisément tous les points à corriger pour améliorer les performances énergétiques de son logement. Une fois le bilan thermique terminé, le professionnel remet un rapport détaillé au propriétaire du logement avec différents conseils pour l’aider à faire les bons choix dans le cadre de ses travaux de rénovation.

 

Bilan thermique en été ou en hiver : des charges différentes

 

On distingue le bilan thermique Eté du bilan thermique Hiver, car ces derniers permettent de relever des charges de nature différente.

Pour clarifier ce distinguo, rappelons que l’on distingue trois types d’apports thermiques au sein d’un logement :

  • Les charges externes (échanges thermiques avec le milieu extérieur) ;
  • Les charges internes (modification de l’équilibre thermique provenant de l’intérieur du logement : occupation du logement, éclairage, utilisation d’appareils électriques…) ;
  • Les apports d’air neuf (internes ou externes).

 

On parle de charges positives pour désigner un apport de chaleur, et de charges négatives pour désigner les pertes de chaleur.

En été, le bilan thermique ne comporte généralement que des charges positives. Le bilan thermique été doit lister séparément les apports de chaleur sensible (qui augmentent la température) et les apports de chaleur latente (qui ont tendance à augmenter le niveau d’humidité de l’air ambiant).

En hiver, le bilan thermique comporte principalement des charges négatives. Les charges positives sont essentiellement liées à l’occupation du logement et l’utilisation d’appareils pouvant créer des charges internes (éclairage, électroménager, équipements thermiques…).

Pourquoi réaliser un bilan thermique ?

 

Sur les logements les plus anciens, les apports et pertes de chaleur liés à une mauvaise qualité de l’isolation peuvent être plus importants que nous le pensons.

Étudier les performances thermiques d’un logement nécessite de ne rien laisser au hasard : qualité de l’isolation, de la ventilation, étude des besoins de chauffage, pertes de rendement des équipements de chauffage…

Un bilan thermique approfondi, bien que plus onéreux qu’une simple étude thermique ou qu’un Diagnostic de Performance Energétique, permet d’avoir une vision complète des performances thermiques d’une habitation, et de bénéficier de conseils personnalisés pour mettre en place les travaux de rénovation énergétiques les plus adaptés au logement, de sorte à réduire autant que possible sa facture énergétique sur le long terme.

pourquoi réaliser un bilan thermique

Quelle est la différence entre un bilan thermique et un DPE ?

 

Le DPE, ou Diagnostic de Performance Énergétique, doit être réalisé à l’occasion d’une mise en vente ou en location d’un bien. Celui-ci renseigne sur la performance énergétique  au sens large d’un logement ou d’un bâtiment, en estimant à la fois sa consommation d’énergie et ses émissions de gaz à effet de serre.

Assez succinct, il se base le plus souvent sur des méthodes de calcul réglementées comme la méthode 3CL (Calcul de la Consommation Conventionnelle des Logements) qui standardisent les habitudes de consommation des habitants et demeurent donc, dans une certaine mesure, approximatives.

À l’inverse, le bilan thermique est entièrement personnalisé et tient compte des habitudes de consommation des occupants du logement. Celui-ci ne répond pas à une obligation réglementaire, mais à la volonté des propriétaires de mener une étude approfondie des performances thermiques de leur habitation avant la réalisation de travaux de rénovation.

Plus approfondi et plus détaillé, le bilan thermique aboutit toujours à un échange entre le professionnel et le propriétaire du logement pour comprendre les problématiques du logement et prioriser les futurs travaux de rénovation, ce qui n’est pas le cas du DPE.

5.0
02

Devenez acteur de la nouvelle ère énergétique

La chaudière la moins énergivore du monde

Conçue et fabriquée en France

Votre devis en quelques clics

Nos conseillers vous accompagnent